Forum aux questions

“L’hypnose est une relation pleine de vie qui a lieu dans une personne et qui est suscitée par la chaleur d’une autre personne”  Milton Erickson

 

Elen-Charpentier_Hypnothérapie_04_03

Beaucoup de questions se posent dès que l’on parle de l’hypnose, et plus particulièrement de l’hypnose thérapeutique… L’idée de ce Forum Aux Questions est de vous apporter un début d’éléments de réponses.

Si vous avez d’autres questions, merci de me contacter directement

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Il existe plusieurs définitions de l’hypnose et il est parfois difficile de s’y retrouver ! En fait, je dirais que c’est un état modifié de conscience (E.M.C. ou encore transe hypnotique) proche du sommeil. Dans la relation thérapeutique, cet état est produit par un thérapeute (hypnothérapeute) afin de permettre un lâcher-prise du Conscient et pouvoir agir directement et de manière thérapeutique sur l’Inconscient de la personne. J’aime penser que l’hypnothérapeute est un jardinier qui plante les graines pour que vous puissiez obtenir votre arbre des possibles…

Y-a-t’il un lien entre l’hypnose thérapeutique et la sophrologie ?

A l’origine, le terme “sophrologie”, créé en 1960 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo, désignait les techniques d’hypnose utilisées en milieu hospitalier par les psychiatres (source : Chambre Syndicale de la Sophrologie). En fait, l’hypnose est une des “mamans” de la Sophrologie (avec notamment le yoga et le zen).

A quand remonte l’hypnose thérapeutique ?

Le terme “hypnose” utilisé aujourd’hui vient du grec “Hupnos”, Dieu du sommeil, dénommé ainsi en 1843 par un médecin anglais, James Braid, qui utilisait cette technique pour anesthésier ses malades. Et l’on pourrait remonter jusqu’à la préhistoire grâce aux peintures rupestres même si les premiers écrits reconnus datent de -4000 ans avant J.C., époque à laquelle les sumériens décrivent les méthodes hypnotiques sur leurs tablettes. On peut également remonter (plus proches de nous car seulement en -3000 ans avant J.C. !) en Egypte grâce aux papyrus ou en Grèce où il y était pratiqué une médecine par les songes dans le sanctuaire d’Epidaure.
En fait, l’histoire de l’hypnose est très riche : voilà les premières pistes de recherche auxquelles vous pouvez, si vous souhaitez creuser davantage, ajouter les médecins Avicenne et Paracelse, etc.
Même si les français ont toujours étudié l’hypnose (Freud vient se former à l’hypnose en France en 1885), les désaccords entre les écoles (Nancy vs. la Salpêtrière) ont permis aux américains de nous devancer au cours du XXème siècle, grâce notamment à l’hypnose ericksonienne.

Beaucoup parle d’hypnose Ericksonienne… Qu’est-ce ?

Je dirais que c’est la première des formes modernes de l’hypnose thérapeutique actuelle qui est issue des travaux de Milton Erickson (1901-1980), psychiatre américain qui a passé une partie de sa vie à étudier l’hypnose et son utilisation en psychothérapie.

Qui est Milton Erickson ?

Milton Erickson (1901-1980) est un psychiatre et psychologue américain qui a joué un rôle important dans le renouvellement de l’hypnose thérapeutique. Son approche particulièrement innovante en psychothérapie repose sur la conviction que le patient possède en lui toutes les ressources nécessaires à son mieux-être. Milton Erickson soutenait l’idée qu’on soigne avant tout une personne et non un symptôme ou une maladie.

Dès que l’on parle d’hypnose thérapeutique, on entend Conscient et Inconscient… Vous pouvez développer ?

Le Conscient est un état de veille qui nous permet de percevoir de différentes manières (Visuelles, Auditives, Kinesthésiques, Olfactives) la réalité qui nous entoure.
Pour Freud, l’Inconscient est un réseau composé d’idées, de perceptions, d’émotions, de mots, de signifiants et de pulsions ; Pour Jung, l’Inconscient se composerait de l’Inconscient personnel, de l’Inconscient collectif et de l’Inconscient spirituel…

Je dirais que l’Inconscient c’est tout cela et bien plus encore !!! Car l’Inconscient influe nos conduites tout en arrivant à rester ignoré de notre Conscient… Sa dimension est tellement vaste… Et c’est pour cette raison que, lors d’une séance de travail d’hypnose thérapeutique, l’hypnothérapeute entre en contact direct avec l’Insconscient de la personne car c’est au plus profond – au-delà du Conscient- que les solutions à mettre en place pour que la personne aille mieux peuvent être identifiées (l’hypnothérapeute recherche le “comment soigner” plutôt que le “pourquoi”).

A quoi sert l’hypnose thérapeutique ?

Votre Inconscient a mis en place des “protections” suite à des événements (de santé, personnels et/ou professionnels) et ces “protections” qui peuvent se traduire par les indications (allergie, rapport avec la nourriture, stress, insomnie, etc.) se déclenchent chaque fois qu’un événement assimilé identique se produit. Si ces “protections” ont peut-être fonctionné la première fois (voire les fois suivantes), elles sont devenues trop “envahissantes”, trop “gênantes” et l’hypnose thérapeutique permet alors d’y remédier.

Qu’est-ce que l’hypnose thérapeutique peut soigner ?

L’hypnose thérapeutique – certains l’appellent l’hypnose médicale – est déjà utilisée en milieu hospitalier, notamment pour les anesthésies. D’ailleurs, la première intervention chirurgicale en France date de 1829 avec une ablation de sein sous hypnose…
Sans aller jusque-là, je vous invite à vous consulter la page indications.
S’il y avait une autre indication non mentionnée, merci de me contacter afin que nous puissions échanger librement.

Un enfant peut-il faire aussi de l’hypnose ?

Oui, car l’hypnose thérapeutique s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adolescents ou aux adultes. L’objectif, c’est que la personne souhaite aller mieux, qu’elle puisse éprouver un vrai bien-être et, pour cela, il faut qu’elle ait la volonté réelle d’améliorer sa vie. L’être humain a tellement de potentiels que la dimension “vie” comprend beaucoup de choses (voir les indications).

Quelle est la différence entre hypnose thérapeutique et hypnose de spectacle ?

La réponse se trouve dans le mot spectacle : pour l’hypnose de spectacle, l’artiste fait son show ! Et l’hypnotiseur choisit les personnes qu’il va hypnotiser pour pouvoir assurer le show… Et vous verrez ces personnes soigneusement sélectionnées se transformer en animal ou être amenées à faire des choses qu’elles ne feraient pas en temps normal…
L’hypnose thérapeutique s’attache tout particulièrement au confort et bien-être de la personne donc l’exhibitionnisme sous toutes ses formes est évité !

Comment choisir mon hypnothérapeute ?

Il y a plusieurs façons de choisir son hypnothérapeute.
Voici quelques pistes : son éthique, sa déontologie, s’il a un ou des superviseurs, le bouche-à-oreille, via le S.N.H. (Syndicat National des Hypnothérapeutes), etc…
Dans tous les cas, c’est à vous de choisir… Et le meilleur conseil que je puisse vous donner à ce sujet est : sentez-vous bien et en confiance avec votre hypnothérapeute.

Comment se déroule une séance d’hypnose thérapeutique ?

Pour en savoir plus, je vous invite à regarder directement sur la page “séance“.

Comment peut-on savoir si l’on est sous hypnose lors de la séance ?

Vous êtes en état de relaxation et avez totalement lâcher-prise… C’est comme si vous étiez dans un rêve, un rêve éveillé…
J’ai eu un client qui m’a demandé, dès la 3ème séance, de partir à la montagne pour se détendre encore plus… Alors, après en avoir brièvement parlé, nous sommes partis voir les cimes enneigées !!!

Suis-je sous l’emprise de mon hypnothérapeute ?

Oui et Non…
Oui car vous écoutez sa voix et suivez ses mots
Non s’il est amené à vous demander de faire ou dire des choses contraires à votre éthique et morale…

Lors d’une séance d’hypnose thérapeutique, est-ce que je peux être amené(e) à dire ou faire des choses que je ne souhaite pas ?

Non car vous ne ferez jamais rien qui soit contraire à votre morale, à votre éthique ou qui puisse être dangereux pour votre santé (psychique ou physique). Néanmoins, vous pourrez être amené(e) à dire ou faire des choses si votre Inconscient décide (et lui seul décide !) que cela peut vous aider dans votre thérapie pour atteindre votre/vos objectif(s) vers le mieux-être.

Est-ce que je me souviendrai de toute la séance d’hypnose ?

Cela ne dépend que de vous (ou plutôt que de votre Inconscient) !
Normalement, vous vous souvenez de toute la séance mais il m’est déjà arrivé d’avoir des personnes qui oubliaient une partie de la séance et, comme par hasard, la partie la plus importante pour leur guérison. En fait, c’est leur propre Inconscient qui décide de cet “oubli” car il décide que le conscient pourrait en fait court-circuiter la guérison : l’Inconscient de la personne fait donc le nécessaire pour garantir le succès vers le mieux-être.

Pourquoi parle-t’on de thérapie brève ?

Parce que le travail thérapeutique est axé de manière à mettre en place rapidement les changements nécessaires à un mieux-être.
Aujourd’hui, on sait que le changement peut être rapide. La thérapie brève est orientée “solutions” et se concentre plus sur le “comment” que sur l’analyse à chercher le “pourquoi”.

Comment peut-on savoir si cela marche ?

Vous ne le saurez peut-être même pas !!! Si certaines personnes s’en rendent compte rapidement, d’autres ne s’en aperçoivent pas tout de suite… Pour l’arrêt du tabac, par exemple, vous vous apercevez un jour que vous n’avez plus envie ou que… Et vous ne savez même pas pourquoi !!! Certaines personnes ne font pas le lien entre les séances d’hypnose et le résultat souhaité obtenu, peu importe !
Mon objectif premier est le mieux-être, le bien-être de la personne qui vient consulter.

Au bout de combien de temps peut-on constater les effets bénéfiques ?

Cela dépend de chacun(e) : pour certains, l’effet peut être immédiat et pour d’autres quelques jours ou quelques semaines.

Combien de séances d’hypnose thérapeutique me faut-il pour aller mieux ?

Tout dépend de vous, de votre lâcher-prise. Certaines choses se font en 1 séance et d’autres en 3 ou 4 séances. Cependant, un problème peut en cacher un autre… et donc chaque point est à traiter (avec votre accord)… et certains points se traitent lors d’une même séance !! En fait, c’est lors de la première séance que l’on peut définir combien de séances sont envisagées pour ce premier objectif.

Si je commence un travail thérapeutique avec l’hypnose, dois-je arrêter de prendre des médicaments ?

Réponse facile : un grand NON !!!! L’hypnose thérapeutique ne saurait se substituer à un soin médical et pourra être considérée au mieux comme complémentaire. Seul votre médecin est habilité à arrêter ou diminuer votre prescription médicale.

 

Si vous avez d’autres questions, merci de me contacter directement