Le taux vibratoire

 

Tout d’abord, quelques mots de Guy de Maupassant qui, peut-être, permettent de réfléchir différemment des “normes habituelles” :

“Comme il est profond, ce mystère de l’Invisible ! Nous ne le pouvons sonder avec nos sens misérables, avec nos yeux qui ne savent apercevoir ni le trop petit, ni le trop grand, ni le trop près, ni le trop loin, ni les habitants d’une étoile, ni les habitants d’une goutte d’eau. .. avec nos oreilles qui nous trompent, car elles nous transmettent les vibrations de l’air en notes sonores. Elles sont des fées qui font ce miracle de changer en bruit ce mouvement et par cette métamorphose donnent naissance à la musique, qui rend chantante l’agitation muette de la nature. .. avec notre odorat, plus faible que celui du chien… avec notre goût, qui peut à peine discerner l’âge d’un vin ! Ah ! si nous avions d’autres organes qui accompliraient en notre faveur d’autres miracles, que de choses nous pourrions découvrir encore autour de nous !.” Guy de Maupassant

 

Ci-après, quelques mots résumant (très voire trop brièvement !) ce qu’est le taux vibratoire…

Notre univers n’est qu’énergie : de l’infiniment petit à l’infiniment grand.

Tout est énergie et donc vibration. La matière elle-même ne serait que de l’énergie concentrée, des vibrations qui bougent, qui évoluent… Tout est donc vibration : la matière (les formes, les objets), les sons, les couleurs et aussi… chaque être et chaque pensée. Et pourtant, la notion de taux vibratoire n’est pas reconnue par la science officielle.

Et pourtant, tout vibre ! Il existe plusieurs façons de mesurer le taux vibratoire, la plus connue et la plus utilisée étant l’échelle de Bovis. Donc tout vibre… mais pas avec la même intensité, car les taux sont différents. Il est de ce fait nécessaire de rester prudent et de se souvenir que tout ceci est relatif : en effet, deux radiesthésistes effectuant la même mesure obtiennent des résultats différents car ces mesures n’indiquent qu’un ordre de grandeur, dépendant de leur propre sensibilité et leur propre étalonnage.

En géobiologie, il est courant de mesurer le taux vibratoire des lieux et de certains objets.

biometre bovis